Allée de jardin : comment installer des pas japonais ?

Allée de jardin

Publié le : 03 juin 20237 mins de lecture

Pouvoir circuler facilement dans son jardin est important. Comment faire pour déambuler tranquillement sans avoir à installer une allée bétonnée ? Pour conserver l’aspect naturel de son espace extérieur, rien de mieux qu’un aménagement de jardin avec des pas japonais. Ces dalles de pierre, de granit, de fonte ou de caoutchouc, permettent d’aller et de venir librement dans les différentes parties du jardin. Choisies en accord avec la région dans laquelle l’on se trouve et l’harmonie générale du jardin, elles apportent beaucoup de cachet. Quels travaux dans les jardins nécessitent-elles pour être bien installées ?

Réaliser les travaux préparatoires

Pour être assuré d’avoir un bel aménagement de jardin, les travaux préparatoires sont essentiels. La pose de pas japonais en nécessite quelques-uns, si l’on désire que leur rendu soit impeccable.

L’installation de pas japonais dans un jardin se réfléchit en amont. Il convient dans un premier temps de calculer le nombre de dalles dont on va avoir besoin. Ce nombre dépend de la distance que l’on établit entre deux dalles et de la surface du jardin. La plupart du temps, 45 cm séparent chaque dalle.

La taille de la dalle de pas japonais possède aussi son importance. Si l’on souhaite installer des dalles dans son potager, il vaut mieux privilégier un modèle de dalle large qui permet de s’agenouiller.

Déterminer le matériau que l’on veut voir dans son jardin fait également partie du travail de préparation de l’installation des pas japonais. La fonte et le granit sont particulièrement décoratifs, mais le caoutchouc est idéal dans les régions où il pleut énormément. Pour se faire une idée des travaux jardins à prévoir, il est possible de jeter un œil au site lamaisondestravaux.com.

Tracer le chemin que vont suivre les pas japonais avant de les installer est nécessaire. Souvent, ce chemin suit une courbe douce et sinueuse, mais il est possible de le tracer en ligne droite. Le mieux pour matérialiser le tracé d’une allée de pas japonais est de se servir d’un tuyau d’arrosage. Prendre ensuite du recul permet de vérifier l’harmonie de la disposition avant l’installation.

Bien poser des pas japonais

Avant de pouvoir poser les pas japonais, il faut commencer par décaisser le terrain sur lequel ils vont être installés. Si l’on dispose des pas japonais sur une pelouse, il convient de se munir d’une bêche afin de tracer les contours de chaque dalle et de découper la pelouse. Si chaque dalle est différente, il vaut mieux laisser ensuite la dalle à côté de son emplacement si l’on ne veut pas commettre d’erreur. Le sol doit être creusé de la hauteur d’une dalle à laquelle l’on ajoute 5 cm.

Avant d’installer la dalle du pas japonais, un feutre géotextile doit être placé dans le trou. Il évite la pousse des mauvaises herbes. Pour le caler, il convient de recouvrir le géotextile avec des graviers ou du sable. Il est important de vérifier, après leur pose, que les dalles ne gênent pas le passage de la tondeuse.

Si l’on préfère installer ses pas japonais dans du gravier, il existe deux manières de faire. La première consiste à simplement poser les pas japonais sur le gravier. Cette pose simple est rapide, mais présente un inconvénient majeur : les pas japonais risquent de ne pas être stables. Pour éviter tout risque de chute, il vaut mieux procéder comme avec de la pelouse et creuser dans le gravier à hauteur des pas japonais. Si le but est d’avoir des pas japonais surélevés, c’est possible. Pour ce faire, il suffit de creuser les graviers d’une hauteur légèrement inférieure à celle du pas.

Obtenir de belles finitions

Dans la tradition japonaise, les pas japonais doivent toujours être posés en nombres impairs. Il paraît que cela porte chance. Pour assurer une démarche naturelle, il ne faut pas oublier de décaler légèrement les dalles des pas vers la droite et la gauche.

Les trous qui restent autour des pas japonais doivent être comblés si l’on veut des finitions parfaites. Il est possible de le faire, lorsque les pas japonais sont installés sur de la pelouse avec des semis mélangés à la terre retirée lorsque les dalles ont été mises. En tassant et en arrosant abondamment, la nature va vite reprendre ses droits et l’on aura l’impression que les pas japonais sont intégrés parfaitement au paysage.

Les pas japonais installés dans du gravier doivent, eux aussi, s’intégrer parfaitement au panorama. Combler les trous occasionnés avec du gravier que l’on aplanit bien suffit généralement à donner cette impression.

Pour ceux qui le désirent, il est aussi possible de faire pousser des plantes autour des pas japonais. Certaines s’y prêtent très bien. Il s’agit de celles que l’on appelle les couvre-sols. Elles ne grimpent pas et s’adaptent donc très bien à l’espace qui demeure autour des pas japonais. Comme elles ne dépassent habituellement pas les 3 cm de hauteur, leur entretien est simple. Il suffit de les tailler lorsqu’elles commencent à empiéter sur les pas.

Les pas japonais font la joie de ceux qui aiment donner à leur jardin un aspect zen et naturel. Ils s’intègrent joliment à de nombreux espaces et trouvent leur place aussi bien dans de la pelouse que dans des graviers. Ils permettent de circuler facilement dans les allées d’un potager sans le dénaturer et peuvent durer des années lorsqu’ils sont bien installés. Pour être sûr de bien les mettre, il convient de respecter les étapes de préparation et de pose. Une belle finition est un plus qui apporte encore plus de cachet au lieu dans lequel ils sont installés.

Plan du site